Carcinomes cutanés basocellulaires et épidermoïdes

Examen clinique d'un grain de beauté par un dermatologue

Les carcinomes cutanés basocellulaires et spinocellulaires sont des tumeurs malignes (cancers) de la peau.

Ils se développent en général sur les parties du corps souvent exposées au soleil comme le visage, le cou, les épaules, les avant-bras ou le dos des mains. Ils surviennent en général après 50 ans et évoluent lentement. Ils sont très fréquents, mais facilement guérissables dans la majorité des cas. Non traités à temps, ils peuvent cependant entraîner des conséquences sérieuses.

La principale cause des cancers cutanés est le rayonnement ultraviolet, le plus souvent dû au soleil mais aussi aux lampes à bronzer.

On distingue 2 types de carcinomes cutanés: les basocellulaires et les spinocellulaires

Le carcinome basocellulaire est le plus fréquent et le moins dangereux. Son évolution est lente et locale (pas de métastase). Il peut envahir les tissus adjacents et avoir ainsi des conséquences graves, en particulier s’il est situé sur le visage, près du nez ou des yeux.

Le carcinome spinocellulaire est moins fréquent et plus grave. Il apparaît souvent au niveau des lèvres, du visage et des oreilles. Il peut métastaser et engager le pronostic vital.

Intervention : exerèse carcinomes cutanés

Le premier temps de l’intervention consiste en une exérèse de la lésion, sous anesthésie locale complétée par une sédation si besoin.

L’exérèse comprend des marges de sécurité qui seront analysées grâce à un examen anatomopathologique. Une nouvelle intervention est possible si les marges ne sont pas suffisantes.

Un examen anatomopathologique extemporané (pendant la chirurgie) est réalisé dans les localisations comme le nez ou la paupière et en cas de reprise chirurgicale.

Une chirurgie de reconstruction par un lambeau est réalisée au besoin, notamment en cas de séquelles esthétiques, une fois le caractère complet de l’exérèse confirmée par le médecin anatomopathologique.

Suites opératoires

Les interventions sont réalisées en ambulatoire.

Le patient est revu par le chirurgien au 15ème jour pour la communication des résultats de l’analyse de la pièce opératoire. En fonction de cette analyse, un geste chirurgical complémentaire peut être nécessaire.

Feuilles d’information SOFCPRE tumeurs cutanées

Institut national du cancer : les cancers de la peau