Lifting des seins à Marseille

Les seins peuvent parfois «tomber», ce qui est appelé une ptôse mammaire. Remonter les seins constitue une intervention chirurgicale. Les termes de cure de ptôse, mastopexie et lifting des seins sont des synonymes. La chute des seins peut être naturelle, quelquefois même chez les patientes jeunes, mais elle est souvent causée par la grossesse et l’allaitement, un amaigrissement important ou le vieillissement naturel de la poitrine. Cette chute peut s’accompagner ou non d’une déficit de volume (aspect de seins vides). Ainsi le lifting des seins à Marseille peut être combiné à une augmentation mammaire par prothèses ou un lipofilling en fonction des désirs de la patiente. Remonter la poitrine est donc possible. Le Docteur Guidicelli, chirurgien esthétique à Marseille, réalise des lifting des seins.

Photographie d'une belle poitrine

Dans certains cas rares, les seins peuvent présenter des malformations congénitales, comme le cas des seins tubéreux. Dans ces cas-là seulement, l’intervention peut être prise en charge en partie par la sécurité sociale. Dans tous les autres cas, l’intervention n’est jamais remboursée, quelle que soit la cause de la chute des seins.

Consultation préopératoire

Deux consultations préopératoires sont primordiales pour poser le diagnostic de ptôse mammaire et choisir la technique la mieux adaptée. C’est à cette occasion que se discutera l’opportunité et la possibilité d’augmenter le volume des seins par prothèses dans le même temps opératoire. Le Docteur Guidicelli prend des mesures exactes votre poitrine et réalise des photographies afin de classifier votre degré ou stade de ptôse pour choisir la meilleure technique chirurgicale (lifting des seins avec ou sans prothèse, prothèse mammaires seules, etc…). La classification est fonction de la position de l’aréole par rapport au sillon sous-mammaire. La position normale de l’aréole est au dessus du sillon sous-mammaire. On distingue 3 stades de ptôse mammaire (légère, modérée et sévère) et la pseudoptôse.

Classification des ptôses mammaires en schéma

Le stade I est traité soit par des prothèses mammaires anatomiques soit par un lifting des seins à cicatrice verticale.

Le stade II est traité par un lifting des seins à cicatrice verticale, avec ou sans prothèses.

Le stade III nécessite la réalisation d’un lifting des seins avec des cicatrices en T inversé ou « ancre de marine ».

La pseudoptôse est une fausse ptôse. L’aréole est située au dessus ou au niveau du sillon sous-mammaire mais en raison d’une fonte du segment supérieur (segment II) et du déroulement de la glande mammaire dans le segment inférieur (segment III), le seins à l’air ptôsé. La pseudoptôse est une excellente indication d’augmentation mammaire par des prothèses rondes avec ou sans cicatrice verticale. Il faut regalber le sein dans sa partie supérieure (segment II).

Dans certains cas, des patientes consultent pour une augmentation mammaire. A l’examen on retrouve une ptôse mammaire. Les prothèses ne font pas remonter les seins. Dans ce cas précis l’augmentation de volume devra se coupler à un lifting des seins.

Le lipofilling des seins est une bonne indication en combinaison avec la mastopexie, notamment pour la partie supérieure (décolleté). Cependant si vous souhaitez une augmentation supérieure à 1 bonnet, il faudra recourrir aux prothèses.

L’intervention est expliquée en détail ainsi que toutes les recommandations préopératoires notamment l’arrêt du tabac qui est indispensable pour obtenir une bonne cicatrisation.

photo avant après un lifting des seins ou cure de ptôse mammaire

photo avant après un lifting des seins ou cure de ptose mammaire de profil

Technique chirurgicale : lifting des seins

Le Docteur Guidicelli réalise le lifting des seins à Marseille ou mastopexie en réséquant la peau en excès, ce qui permet de remonter les seins. Une résection plus ou moins importante de la glande mammaire est associée pour regalber le sein. En cas de ptôse importante (stade III), il est nécessaire de faire des cicatrices en T inversé (cicatrice autour de l’aréole, verticale et dans le sillon sous-mammaire) ou « ancre de marine ».

Les cicatrices en T ou ancre de marine - Lifting seins Marseille

Dans les cas de ptôse mammaire modérée (stade I et II), on réalise une cicatrice ronde autour de l’aréole avec une cicatrice verticale en dessous qui rejoint le sillon sous-mammaire. On parle donc de technique verticale.

Les cicatrices de la technique verticale - lifting des seins Marseille

Ces cicatrices peuvent impressionner par leur taille mais elles sont indispensables pour bien remonter les seins. Elles sont toujours cachées dans le soutien-gorge et judicieusement placées pour se faire oublier. Autour de l’aréole elles sont à la frontière de la différence de couleur avec la peau du sein. La cicatrice verticale est celle qui s’estompe le plus avec le temps. La cicatrice horizontale est toujours bien cachée dans le pli du sein, au fond du sillon sous mammaire. Les cicatrices s’oublient, s’estompent selon que la patiente cicatrise bien ou non, mais ne disparaissent jamais totalement, c’est la rançon de l’intervention.

Schéma expliquant la technique du lifting des seins ou cure de ptose

Le Docteur Guidicelli n’utilise pas de technique type « round block » ou concentration péri-aréolaire, avec une cicatrice seulement autour de l’aréole, pour les ptôses mammaires . En effet, ces techniques donnent de très mauvais résultats sur l’aréole à long terme. On retrouve un aspect d’aréole en étoile. De plus ces techniques ne corrigent que les ptôses très légères (2 cm) et la récidive est fréquente. Cette technique est surtout utilisée dans les seins tubéreux.

Une augmentation mammaire par prothèse ou par lipofilling peut être combinée au lifting des seins, notamment après un amaigrissement ou une grossesse.

Des drains peuvent être mis en place et gardés 48 heures.

Le lifting des seins se réalise sous anesthésie générale et dure 1 heure 30.

Suites opératoires

L‘hospitalisation est de 24 à 48 heures. Le premier pansement est refait par le chirurgien avant la sortie. Les drains sont alors retirés s’ils existent. Les douleurs post opératoires du lifting des seins sont modérées, et plus importantes si des prothèses sont mises dans le même temps.

Les pansements sont refaits tous les 2 jours jusqu’à la cicatrisation complète au bout de 15 jours. Les fils sont résorbables. Il convient d’envisager une convalescence de 7 jours avec interruption d’activité. Le soutien-gorge de contention est porté pendant 2 mois. Tout effort ou port de charges lourdes doit être interdit pendant cette période.

Le résultat définitif du lifting des seins est attendu au bout de 2 à 3 mois pour la forme et le volume du sein, au bout d’un an pour les cicatrices (atténuation progressive des cicatrices durant cette période). Le résultat dépend de la qualité de la peau.

Pour en savoir plus…

Fiche d’information SOFCPRE Lifting des seins

Fiche information Ptôse Mammaire