Reconstruction du sein après mastectomie

L’ablation totale du sein ou mastectomie est le traitement de référence des cancers du sein agressifs ou étendus. Il s’agit d’une étape psychologique douloureuse dans la vie d’une femme car elle constitue une atteinte physique à sa féminité, sans compter qu’elle est visible de tous.

Reconstruction mammaire immédiate ou différée

La plupart du temps, la reconstruction du sein est réalisée après la fin des traitements, au cours d’une nouvelle intervention ; on parle de reconstruction différée, ou encore de reconstruction secondaire. La reconstruction du sein se fait parfois en même temps que la chirurgie du cancer, on parle dans ce cas de reconstruction immédiate. Lorsqu’une radiothérapie doit être réalisée en complément de la chirurgie du cancer du sein, ou si la tumeur du sein est très volumineuse, la reconstruction est nécessairement différée.

La reconstruction du sein immédiate est classiquement proposée à des patientes chez lesquelles on découvre un cancer qui ne nécessite pas de traitement complémentaire (radiothérapie, chimiothérapie).

Dans d’autre cas, vous pouvez choisir le moment de la reconstruction du sein qui vous semble le plus adapté. Il est alors important de prendre le temps nécessaire pour réfléchir, discuter avec l’équipe soignante, poser toutes les questions qui vous préoccupent et prendre votre décision en fonction des avantages et des inconvénients respectifs des deux solutions.

La reconstruction du sein

La reconstruction mammaire après une mastectomie a 3 objectifs:

  1. Reconstruire le sein en apportant un volume et une forme
  2. Reconstruire l’aréole et le mamelon (feuille d’information reconstruction aréole et mamelon)
  3. Symétriser le sein controlatéral

Dans la plupart des cas après une mastectomie, il est nécessaire de réaliser un chirurgie de lambeau pour amener des tissus sains et bien vascularisés.

On distingue les techniques de reconstruction du sein avec une prothèse et celles sans prothèse ou autologues.

Techniques de reconstruction mammaire avec une prothèse mammaire

Techniques de reconstruction mammaire sans prothèse (autologue)

Pendant des années la reconstruction du sein était réalisée par le lambeau de grand dorsal musculo-cutané et une prothèse, mais celles-ci sont sources de complications (infections et coques) et nécessitent des interventions ultérieures (changement de prothèses). De plus, les études ont montré que le résultat esthétique se dégradait dans le temps notamment en raison de la formation de coques.

La technique sans prothèses ou autologue, c’est à dire avec sa propre graisse, associe le lambeau de grand dorsal Autologue (LGDA) et le lipofilling. Elle a profondément modifié les attitudes de reconstruction mammaire ces dernières années. Cette technique développée par le Docteur Emmanuel Delay à Lyon a fait ses preuves. Le Docteur Guidicelli a reçu une formation pendant 1 an avec le Docteur Emmanuel Delay afin de maitriser la technique. Elle permet de dépasser les problèmes liés au prothèses mammaires (coques, infections et changements) et donne un résultat durable dans le temps. Ainsi, le Docteur Guidicelli favorise la reconstruction mammaire autologue sans prothèses.

Le résultat esthétique permet de dépasser l’effet patch car la peau provient du lambeau d’avancement abdominal. La reconstruction du sein nécessite le plus souvent deux ou trois interventions, avec un intervalle de 3 à 6 mois entre chacune d’entre elles.

  • La première opération est la réalisation du lambeau pour reconstruire le volume du sein.
  • La seconde opération réalise un 1er temps de lipofilling
  • La troisième opération correspond à un 2ème temps de lipofilling qui est souvent nécessaire.

La reconstruction du mamelon pendant la 1ère ou la 2ème intervention, à l’aide d’un lambeau local.

Les opérations de déroulent sous anesthésie générale. La première opération (lambeau) nécessite une hospitalisaton de 3 à 5 jours. Les opérations suivantes peuvent se dérouler en ambulatoire.

La coloration de l’aréole est obtenue par un tatouage à distance de la chirurgie, sans anesthésie.

La reconstruction du sein par prothèses est encore utilisée notamment chez les patientes minces, elle implique souvent la réalisation d’un lambeau de grand dorsal musculo-cutané. En cas mastectomie prophylactique, les prothèses donnent de bons résultats.

Symétrisation du sein controlatéral

L’harmonisation ou symétrisation des deux seins permet d’améliorer le résultat esthétique. Cette symétrisation n’est pas toujours nécessaire mais fait partie intégrante de la prise en charge du cancer du sein. Elle est réalisée lors de la deuxième opération en même temps que le lipofilling. En cas de reconstruction par prothèses, la symétrisation est réalisée lors d’une deuxième opération autour du 6ème mois.

Chaque cancer est particulier et nécessite une reconstruction du sein appropriée (immédiate ou différée, par implant ou par lambeau). Au cours de la consultation et après vous avoir examinée, le Docteur Guidicelli vous explique la ou les techniques les mieux adaptées à votre situation. Un temps de réflexion vous est toujours proposé afin de vous familiariser avec les options proposées et d’obtenir votre participation au projet.

Institut national du cancer : reconstruction mammaire