Rhinoplastie

La rhinoplastie ou chirurgie du nez désigne l’intervention pour modifier la morphologie du nez, dans un but d’amélioration esthétique, et parfois fonctionnel (problème de respiration). Se refaire le nez est donc possible grâce à la rhinoplastie. L’intervention vise à remodeler le nez pour l’embellir. Il s’agit de corriger spécifiquement les disgrâces présentes, qu’elles soient congénitales, apparues à l’adolescence, consécutives à un traumatisme, ou dues au processus de vieillissement. Les principales demandes sont une bosse, un nez dévié ou courbé, un nez trop long ou des problèmes de pointe trop large.

Le nez est composé de plusieurs parties ou unités qui peuvent être modifiées séparément en diminuant certaines et augmentant d’autres. Le but de la rhinoplastie est d’obtenir une harmonie entre ces différentes parties, ce qui aboutira à un nez naturel et qui ne fasse pas nez refait.

Une rhinoplastie peut être réalisée isolément ou être associée, si nécessaire, à d’autre gestes complémentaires au niveau de la face, en particulier à une génioplastie(modification du menton). L’intervention est réalisable dès la fin de la croissance, c’est- à-dire à partir d’environ 16 ans.
Pour les imperfections légères, la rhinoplastie médicale est indiquée.

Anatomie du nez

Schéma exposant l'anatomie du nez

Le nez est composé de plusieurs unités esthétiques, on distingue :

Le dorsum correspond au « dos du nez » ou à « l’arête nasale ». Il occupe les 2/3 supérieurs du nez. La peau y est soutenue par les os propres du nez dans sa moitié supérieure et par les cartilages triangulaires et le septum cartilagineux dans sa moitié inférieure.

La pointe occupe le tiers inférieur du nez. Elle est constituée par les cartilages alaires(crus mésiales, intermédiaires et latérales), le septum et des muscles.

La columelle correspond à la zone qui sépare les 2 orifices des narines (vestibule des narines). Elle est composée par le septum cartilagineux et les crus mésiales des cartilages alaires.

Schéma décrivant les os propres du nez, les cartilages alaires et triangulaires et le septum

Consultation préopératoire de rhinoplastie

Les motivations et les demandes du (de la) patient(e) auront été analysées. Une étude attentive de la pyramide nasale et de ses rapports avec le reste du visage aura été faite. La respiration nasale est testée ainsi qu’une étude endonasale. Un scanner est prescrit et analysé pour une étude précise de la cloison si besoin. Un bilan esthétique est ensuite réalisé. Il permet, après un examen clinique approfondi, d’analyser votre visage dans sa globalité afin de bien comprendre son mode évolutif. Une étude attentive du profil général est conduite dans l’optique d’une profiloplastie qui associe une génioplastie à la rhinoplastie.

Plusieurs type de nez sont classiquement retrouvés lors de la consultation :

  • le nez « grec », traçant une ligne droite verticale du front à la pointe du nez
  • le nez « égyptien », traçant une ligne droite depuis la glabelle (région inter sourcilière) jusqu’à la pointe du nez
  • le nez « crochu », ou nez « d’aigle »
  • le nez « bossu »
  • le nez « en trompette », ou nez « retroussé »
  • le nez « camus », court et aplati, écrasé, épaté
  • le nez « dévié », après un accident

A chaque type de nez correspond une rhinoplastie particulière avec des objectifs précis.

Le résultat escompté pourra être simulé par retouches de photographies ou morphing informatique. L’image virtuelle, ainsi obtenue, ne constitue qu’un projet qui peut aider dans la compréhension des attentes des patient(e)s. Cependant, on ne peut en aucune manière s’engager à ce que le résultat réalisé lui soit en tout point superposable.

Le Docteur Guidicelli peut parfois déconseiller l’intervention, notamment en cas de dysmorphestésie.

Technique chirurgicale : la rhinoplastie

A partir d’incisions dissimulées dans les narines, le Docteur Guidicelli effectue un remodelage de l’os et du cartilage qui constituent l’infrastructure solide du nez et lui confèrent sa forme particulière. La peau recouvrant le nez devra se réadapter et se redraper, grâce à son élasticité, sur cette charpente ostéo-cartilagineuse qui a été modifiée. Ce dernier point souligne l’importance de la qualité de la peau dans l’obtention du résultat final.

Avant après Rhinosplastie Marseille, correction d'une bosse et de la pointe

Rhinoplastie par voie interne

Cette technique s’adresse aux rhinoplasties « simples » où il s’agit simplement de corriger une bosse ou légèrement retoucher la pointe. Elle consiste à réduire la bosse ostéocartilagineuse en réduisant le septum cartilagineux et les os propres du nez. On peut aussi réaliser une réduction limitée des cartilages alaires les pointes « globuleuses ». L’harmonisation du nez est obtenue à l’aide d’ostéotomies latérales. Les cicatrices sont invisibles car elles sont à l’intérieur des narines.

Schéma de la résection de la bosse

Rhinoplastie par voie externe

Cette technique s’adresse aux rhinoplasties « compliquées » et aux rhinoplasties pour corriger la pointe . La cicatrice est positionnée sur la columelle, elle est quasi invisible et disparaît la plupart du temps. Elle donne une parfaite vision de la structure cartilagineuse qui forme la pointe et permet ainsi un travail de précision. Il est possible de corriger une asymétrie de la pointe, de modifier l’aspect de la pointe (globuleuse-fine) et de changer son orientation (pointe tombante). Les techniques utilisée pour modifier la pointe sont :

  • résection cartilagineuse (pôle supérieur des cartilages alaires).
  • sutures trans-domales, inter-domales, sutures inter-alaires et inter-mesiales.
  • mise en place de greffon cartilagineux (étai columellaire, greffon de pointe dit de Sheen).

Schéma des techniques sur la pointe (résections sutures des cartilages)

Septoplastie

Réalisée par voie interne ou externe, elle permet de traiter une déviation du septum ou cloison. Cette déformation peut être responsable d’une déviation nez. La remise en bonne position de la cloison est donc un élément important de la rhinoplatie esthétique. Une déviation nasale peut parfois être à l’origine de sinusites récidivantes dues au conflit septoturbinal (entre la cloison et les cornets).

La rhinoplastie se déroule sous anesthésie générale. En fonction de l’ampleur des améliorations à apporter et de la nécessité éventuelle de gestes complémentaires, l’intervention peut durer de 1 à 3 heures.

Suites opératoires de la rhinoplastie

L’intervention se déroule en chirurgie ambulatoire pour les rhinoplastie « simples ». Dans les cas complexes (rhinoseptoplastie), une hospitalisation de 48 heures est nécessaire pour la surveillance. Les suites sont peu douloureuses et c’est plutôt l’impossibilité de respirer par le nez qui constitue le principal désagrément des premiers jours. Les suites sont dominées par un œdème (gonflement) et des ecchymoses(bleus) dont l’importance et la durée sont très variables d’un individu à l’autre, et qui disparaissent progressivement en 10 jours. En cas de septoplastie associée, les mèches sont ôtées à 48 heures.

Il est recommandé de se reposer et de ne faire aucun effort la semaine suivant l’intervention. L’attelle est retirée entre le 5ème et le 10ème jour. Le nez apparaîtra alors encore assez massif du fait de l’œdème et une gêne respiratoire sera encore présente, due au gonflement de la muqueuse et à la formation possible de croûtes dans les fosses nasales.

Les stigmates de l’intervention vont s’atténuer progressivement, permettant le retour à une vie socio-professionnelle normale après un minimun de 10 jours. Les sports et activités violentes sont à éviter les 3 premiers mois.

Le résultat esthétique définitif de la rhinoplastie est attendu au 3ème mois pour la voie interne et au 6ème mois pour la voie externe où la résorption de l’œdème est très lente. Il est définitif, seules surviendront des modifications mineures et tardives en rapport avec le processus naturel de vieillissement (comme pour un nez non opéré). Ce résultat est, le plus souvent, conforme aux désirs du patient et assez proche du projet établi en consultation.

Le but de la rhinoplastie est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos souhaits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction.

Pour en savoir plus…

Feuille d’information SOFCPRE Rhinoplastie

Fiche information Rhinoplastie