F.A.Q


1. Y a-t-il un traitement post opératoire ?

Comme pour l’abdominoplastie, il faut prendre un traitement anticoagulant par piqûre pendant 2 à 3 semaines pour prévenir les risques de phlébite. Ce n’est pas le cas pour les bras.

7. Est-ce qu’il vaut mieux se faire opérer des seins avant ou après ses grossesses?

Tout dépend de l’intervention et du délai dans lequel on projette d’avoir un enfant.

Dans le cas de l’augmentation mammaire, cela a peu d’incidence si la femme est jeune, et une jeune fille qui souhaite avoir une poitrine plus volumineuse n’a pas d’intérêt à attendre d’avoir fait des enfants pour envisager son intervention. Au contraire il est plus facile d’augmenter une poitrine n’ayant pas été modifiée par l’allaitement ou les variations de poids par exemple. Après ces événements il est quelquefois nécessaire de remonter les seins qui ont pu tomber en réalisant une mastopexie.

Si en revanche vous envisagez d’avoir des enfants à court terme, c’est à dire quelques mois, il vaut mieux réaliser votre projet d’enfant avant, car l’intervention peut modifier rapidement le résultat.

Dans le cas de la réduction mammaire ou de la mastopexie, la grossesse va modifier l’aspect des seins, et si le projet de grossesse n’est pas éloigné, il vaut mieux le réaliser avant l’intervention. Ceci est bien sûr à étudier au cas par cas, car une très jeune fille, ennuyée par des seins trop volumineux, n’a pas à subir des années de souffrance en attendant une grossesse, et la réduction la soulagera. Il faudra examiner à nouveau le cas après ses grossesses si nécessaire.

Il faut comprendre que les seins ne sont pas des organes figés au cours de la vie et que même en cas d’intervention chirurgicale, les seins vont se modifier avec les événènements de la vie, les grossesses, les variations de poids, et que le résultat pourra se modifier en fonction de cela.

8. Faut-il masser les seins après l’intervention ?

Non, les seins doivent rester immobiles dans le soutien gorge pendant 2 mois. Seules les cicatrices peuvent être massées pour améliorer leur évolution. Un massage des prothèses peut être réalisé à partir du 2ème mois, son efficacité sur la prévention des coques périprothétique est discutée.

Prendre
rendez-vous

Une question ?

Laissez-nous un message
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales