Prothèses mammaires

Augmentation mammaire à Marseille

Les implants mammaires ou prothèses mammaires, remplis de gel de silicone ou de sérum physiologique, permettent de réaliser une augmentation mammaire à Marseille depuis plusieurs dizaines d’années. En France, on dénombre 340 000 femmes porteuses d'implants mammaires selon l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM). Le taux de satisfaction des patientes est l’un des plus haut en chirurgie esthétique. L’hypotrophie mammaire est une source importante de complexe chez les femmes et l’augmentation mammaire par prothèses apporte un bénéfice psychologique certain (confiance en soi).

Plusieurs solutions existent et la consultation permettra de déterminer la technique chirurgicale (voie d’abord et position de la prothèse) ainsi que le type de prothèse mammaire (ronde ou anatomique ou ergonomix, volume et projection) afin d’obtenir le résultat le plus proche de votre souhait.

Photographie avant après prothèses mammaires rondes 320 cc de 3/4

Consultation préopératoire

La consultation permet après un examen clinique précis et détaillé de déterminer avec vous et selon vos désirs le type d’implant et la technique qui conviennent le mieux. Deux consultations sont nécessaires séparées d’un délai de réflexion de 15 jours.
L’examen de vos seins permettra d’évaluer :

  • L’aspect général de votre buste, épaisseur et qualité de votre peau et de la graisse sous la peau, visibilité de votre gril costal, déformation ou malformation thoracique éventuelle, largeur du thorax, largeur de vos épaules.
  • Le volume, la densité, la fermeté et la souplesse de vos seins.
  • La symétrie de vos seins. 80% des femmes présentent une asymétrie plus ou moins marquée de leur buste.
  • La disposition et la forme de vos seins sur le thorax.
  • La largeur et la hauteur de chacun de vos seins, et leur écartement.
  • La forme, la symétrie, la largeur et la sensibilité de l’aréole et du mamelon.

Le plus souvent, seule une mise en place d’implants est suffisante pour donner du volume à une poitrine de petite taille.

Dans certains cas notamment après une grossesse ou un amaigrissement, la poitrine peut légèrement tomber ou être vidée avec un excès de peau et la mise en place d’implants ne suffira pas à redonner une forme et un galbe harmonieux aux seins. L’augmentation par prothèses mammaires devra être couplée à un remodelage de la peau et de la glande mammaire appelé cure de ptôse ou lifting des seins. Ce remodelage nécessite la réalisation de cicatrices plus grandes qu’avec la simple mise en place de prothèses mammaires.

L'augmentation mammaire composite consiste à associer la mise en place de prothèses mammaire à un lipofilling des seins pour rendre le résultat encore plus naturel.

Chaque technique comporte des avantages et des inconvénients qu’il faut connaître et savoir anticiper. Vous recevrez donc une information claire et précise sur ce rapport Avantages/Inconvénients. Ainsi le choix définitif sera une décision partagée entre vous et le Docteur Guidicelli. Des essais de prothèses mammaires sont réalisés afin de vous permettre de vous donner une idée du résultat.

Chaque patiente est différente et toutes les techniques ne sont pas adaptables à toutes les poitrines, de la même façon que toutes les poitrines ne peuvent pas prétendre au même résultat.

Photographie avant après protheses mammaires rondes 280cc de face

Les prothèses mammaires (caractéristiques)

Les implants ou prothèses mammaires sont fabriqués en gel de silicone. Le silicone est actuellement utilisé en majorité en raison de sa consistance « naturelle » au toucher. Le Docteur Guidicelli travaille exclusivement avec le premier fabricant mondial de prothèses en silicone et répond à l’ensemble des règlementations. Les prothèses en silicone recouverte de polyuréthane sont utilisées dans des indications précises.

Les différents types de prothèses mammaires

Il existe des prothèses mammaires rondes, qui donnent au sein une forme arrondie et bien galbée au niveau du décolleté, et des prothèses mammaires anatomiques, dont la forme en goutte est dite plus naturelle. Le choix de l’implant et de son volume dépend beaucoup de votre type de poitrine et même s’il existe de très nombreuses sortes d’implants, seuls quelques uns peuvent correspondre à votre morphologie.

Si votre poitrine est déjà développée, et/ou que vous désirez améliorer nettement votre décolleté, les prothèses mammaires rondes seront la meilleure option. Le résultat sera spectaculaire et naturel si le volume choisi n’est pas trop important.

Dessin exposant la différence entre une prothèse mammaire anatomique ou ronde

Les implants ou prothèses mammaires anatomiques respectent la transition douce habituelle entre le thorax et le sein, ils majorent le galbe du secteur mammaire inférieur. L’augmentation obtenue est superposable à celle qu’aurait été une croissance spontanée de la glande mammaire. D’où le terme d’augmentation « naturelle » utilisé pour les implants anatomiques. Mais les prothèses mammaires anatomiques peuvent subir une rotation. Les patientes très sportives ou dormant exclusivement sur le ventre ont plus de risque de voir leurs implants se mobiliser. L’utilisation de prothèses en silicone recouverte de polyuréthane permet de ne pas avoir de rotation et donc d’élargir les indications. Le Docteur Guidicelli apprécie particulièrement les implants mammaires anatomiques en cas de ptôse mammaire modérée car ils permettent d’éviter les cicatrices pour remonter l’aréole (cure de ptôse ou lifting des seins).

Photographie d'une prothèse mammaire anatomique

La différence principale entre les prothèses mammaires rondes et anatomiques est la hauteur de la prothèse. Une prothèse mammaire ronde à un diamètre constant, celui d’une prothèse mammaire anatomique peut être plus ou moins haut, c’est ce qu’on appelle le profil. Il est choisi en fonction de votre poitrine.

 

Photos avant après prothèses mammaires anatomiques 395cc

Photographie avant après des prothèses mammaires anatomiques

La base de la prothèse est déterminée par votre thorax, on parle de base mammaire. Le véritable choix pour vous se situe dans la projection de la prothèse mammaire. Plus une prothèse est projetée, plus l’implant est volumineux.

Les différents paramètres des prothèses mammaires (projection, hauteur)

Les prothèses ou implants mammaires n’augmentent pas le risque de cancer du sein et ils ne gênent en aucun cas le dépistage systématique du cancer du sein par mammographie, seulement, il est nécessaire d’informer le cabinet de radiologie lors de votre rendez-vous. Les grossesses sont tout à fait autorisées, et l’allaitement est possible. Les transports aériens ou la pratique de la plongée sous-marine ne leur occasionnent aucune modification. La durée de vie des prothèses actuelles est de 10 à 15 ans. Il faudra les changer ou les retirer après ce délai afin d'éviter des complications.

Technique chirurgicale des implants mammaires

Nous abordons ici les techniques dans le cadre d’une augmentation des seins par prothèses mammaires à Marseille sans remodelage glandulaire (ptôse).

Trois types d’incisions (voies d’abord) sont possibles :

  • Hémi-aréolaire : à la jonction entre la couleur claire de la peau et la pigmentation de l’aréole. Elle est ainsi artificiellement cachée en trompe l’oeil, mais le diamètre de l’aréole doit être suffisamment grand pour pouvoir insérer la prothèse. Elle est également cachée dans le soutien gorge. Il s’agit de la voie d’abord de référence quand la taille des aréoles le permet.
  • Sous-mammaire : souvent considérée comme la plus discrète car la cicatrice est cachée sous le sein dans le sillon sous mammaire et elle est très fine. Elle ne traverse pas la glande mammaire. Elle est toujours cachée dans le soutien gorge.
  • Axillaire : seule voie d’abord en dehors du sein. Elle est située dans le creux axillaire, sous les aisselles. Elle est très discrète car cachée par les bras sauf quand ils sont relevés. Elle peut se voir quelques fois en débardeur.

Le Docteur Guidicelli pratique les 3 voies d’abord décrites et vous choisirez après avoir reçu une information complète sur les avantages et inconvénients de chacune.

Les différentes cicatrices pour introduire des prothèses mammaires

Trois positions de la prothèse mammaire sont possibles :

  • Rétromusculaire, derrière le muscle grand pectoral : c’est la plus fréquente car la prothèse est ainsi protégée et peu palpable. Elle est idéale pour les patientes minces avec un très petit volume mammaire. Le fait de soulever le muscle est plus douloureux.
  • Rétroglandulaire, en avant du muscle, derrière la glande mammaire : cette position n’est possible que dans le cas où la glande mammaire est présente et le revêtement cutané épais, pour éviter de sentir la texture de la prothèse sous la peau.
  • Dual plane : derrière le muscle en haut pour que le muscle protège le bord supérieur de la prothèse et la rende invisible, et devant le muscle en bas pour que la prothèse pénètre dans le sein. Cette position mixte bénéficie des avantages des 2 techniques précédentes. Gage d’un résultat naturel, cette technique n’est applicable qu’aux patientes présentant une volume glandulaire suffisante (Bonnet B).

Schéma décrivant les postions des prothèses mammaires par rapport au muscle pectoral

Le Docteur Guidicelli met en place des drains uniquement en cas de voie axillaire. Dans certains cas, un lipofilling des seins complémentaire est réalisé.

L’ augmentation par prothèses mammaires à Marseille est réalisée sous anesthésie générale et dure de 1 à 2 heures, en fonction de la voie d’abord et de la nécessité éventuelle de gestes complémentaires associés. La patiente ressort du bloc opératoire un soutien-gorge médical avec contenseur.

Suites opératoires des prothèses mammaires

L’intervention est réalisée en chirurgie ambulatoire ou avec une nuit d’hospitalisation. Les suites opératoires des prothèses mammaires peuvent être douloureuses les premiers jours, notamment lorsque les prothèses mammaires sont de gros volume et surtout si elles sont placées derrière les muscles. Un traitement anti-douleur, adapté à l’intensité des douleurs, est prescrit.

Le Docteur Guidicelli utilise les dernières avancées des techniques d'anesthésie locale complémentaire. Cela consiste en la réalisation d'un "bloc antalgique" en fin d'intervention, les nerfs responsables de la douleur sont endormis pendant 24 heures. Il permet de nettement améliorer le confort et de diminuer la consommation de médicaments. Ainsi il n'est plus obligatoire de rester hospitaliser le soir, sauf si cela vous rassure.

L’ oedème et les ecchymoses disparaissent au bout de 15 jours. Le pansement est changé par votre chirurgien au bout de 48 à 72 heures. Il doit être refait tous les deux à trois jours jusqu’à cicatrisation complète au bout de 15 jours. Il convient d’envisager une convalescence avec interruption d’activité pendant 10 jours. Une gêne à l’élévation des bras peut durer 3 semaines. Le soutien-gorge médical doit rester en place 24h/24 pendant 2 mois, aucune activité sportive n’est à prévoir pendant cette période. Il conviendra de ne pas exposer les seins au soleil avant au moins 2 mois.

Le résultat définitif de l’augmentation des seins par prothèses mammaires est attendu au bout de 2 mois.

Un contrôle des prothèses mammaires est souhaitable tous les ans par votre chirurgien et le changement des prothèses est conseillé tous les 10-15 ans.

Augmentation mammaire pas cher à Marseille?

Le Docteur Guidicelli ne pratique aucun tarif type "low cost", le prix de l'intervention est majoré du prix des implants qui sont produits par des fabriquants respectants les dernières normes européennes. Le tarif des implants varie de 550 à 750€, il faudra les ajouter aux frais de clinique at aux honoraires du chirurgien et de l'anesthésiste.

Pour en savoir plus…

Feuille d’information SOFCPRE Prothèses mammaires

Fiche information Prothèses Mammaires